• L'équipe TnE Vision

Développer une démarche RSE à l’aide de vos données travel & expenses


La RSE, responsabilité sociétale des entreprises, prend chaque jour de plus en plus d’importance dans les préoccupations et stratégies d’entreprises et ce à juste titre compte tenu notamment de l’urgence climatique actuelle. Tout type d’entreprise, quel que soit son secteur d’activité ou sa taille, peut mettre en place une démarche RSE et l’appliquer à différents niveaux. Les déplacements professionnels, et plus largement la mobilité en entreprise, peuvent tout-à-fait s’inclure dans cette démarche. En vue de combiner performance économique, sociale et environnementale, nous ne pouvons que vous conseiller de vous appuyer sur vos données travel & expenses qui constitueront ici encore un support de travail essentiel.


Mesurer, réduire puis compenser : voilà les trois étapes qui vous permettront de développer votre démarche RSE à l’échelle des voyages d’affaires.


Premier point : Mesurer.

Pour savoir quelles actions mener, encore faut-il déjà avoir connaissance des impacts (négatifs) des déplacements au niveau environnemental et social. Les données vous permettront d’obtenir des informations précieuses quant à l’impact carbone de chaque trajet selon le type de transport et la classe de réservation plébiscités ou encore des informations sur le temps que les collaborateurs passent en dehors de leur domicile lors de leurs missions, le nombre de fuseaux horaires traversés, etc. Tous ces éléments vous permettront d’établir une cartographie des impacts RSE des déplacements professionnels.


Deuxième point : Réduire.

Les impacts étant identifiés, vous pourrez mettre en place des solutions en vue de les réduire. Une mesure simple à intégrer est de remplacer l’avion par le train sur des trajets inférieurs à 3H30/4H (en train). A titre d’exemple, sur 25 allers-retours Paris-Amsterdam, choisir le ferroviaire en première classe plutôt que l’aérien en classe éco équivaut à économiser plus de 4500 kg d’équivalent CO². Créer des indicateurs de suivi de ces optimisations (CO² épargnable/épargné, temps de récupération accordés, nombre de déplacements remplacés par de la visioconférence, etc.) permet de vérifier l’utilité des actions mises en place et d’en maîtriser les coûts éventuels.


Troisième et dernier point : Compenser.

A moins de supprimer complètement les voyages d’affaires, il restera toujours des impacts qui ne peuvent pas être réduits. Il est alors possible de les neutraliser à l’aide de dispositifs tels que la compensation carbone pour l’aspect environnemental ou l’attribution de temps de repos supplémentaires pour équilibrer la fatigue additionnelle d’un collaborateur suite à un déplacement. Ces éléments doivent également faire partie de votre reporting, dans un objectif de suivi de bout-en-bout de votre nouvelle démarche RSE.

TnE Vision est une start-up dédiée à la valorisation des données travel & expenses des entreprises. Nous sommes à votre écoute pour vous aider à enfin tirer parti de vos données, vous accompagner dans la mise en place d’une stratégie de reporting adaptée, pertinente et fiable ou encore déployer dans votre structure notre logiciel de reporting automatisé. Contactez-nous !